1 mars 2024

Peugeot et Citroën en panne : la mauvaise année 2023 de Stellantis

Stellantis en 2023 : Une performance en demi-teinte mais des perspectives d’avenir à l’électrique

Malgré une croissance globale du marché automobile en France en 2023, le constructeur Stellantis a connu une performance modérée avec une augmentation de ses ventes de seulement 1,8%. Une performance moindre par rapport à son adversaire direct Renault qui a vu une envolée de ses ventes de 18,3%. Cette différence de rendement pourrait provenir en partie de la gamme de produits proposée par Stellantis.

Des résultats mitigés pour Stellantis en 2023

Les marques Peugeot et Citroën, bien ancrées dans le paysage français, ont vécu une période difficile avec une baisse significative des ventes affectant leur performance globale. Le manque d’innovation dans la gamme des produits peut expliquer cette réduction des ventes comme l’illustrent des modèles tels que la Peugeot 3008 et la Citroën C3, qui n’ont pas connu de renouvellement depuis plusieurs années.

Face à cette situation, Stellantis prépare une offensive sur le marché du véhicule électrique en mettant en avant des modèles phares tels que la ë-C3 et la Peugeot 3008 électrique qui seront proposés respectivement à 23.300 euros et aux alentours de 40.000 euros. En parallèle, pour contrer la concurrence de la R5 de Renault, Stellantis bouleverse le marché en proposant des offres de leasing électrique.

L’avenir de Stellantis: Une transition vers l’électrique

Malgré ces difficultés, Stellantis semble avoir trouvé la voie de la résilience notamment grâce à sa capacité à résoudre les problèmes logistiques liés à la crise des semi-conducteurs. Toutefois, pour renouer avec la croissance, la marque doit innover et elle mise ainsi sur la technologie MHEV (mild-hybrid) qui combine un moteur thermique et une assistance électrique. Ces véhicules hybrides pourraient jouergg un rôle clé dans le redressement des ventes en 2024.

De plus, la stratégie de Stellantis pour freiner la baisse de ses commandes de véhicules est de parier sur une stabilisation. Les perspectives pour 2024 sont alors optimistes avec une projection d’augmentation des ventes de véhicules électriques de 20%. Cependant, les experts de l’industrie automobile restent prudents et indiquent que le succès des nouveaux modèles lancés au printemps sera déterminant pour le marché.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *