1 mars 2024

Plan épargne logement (PEL) : quel taux en 2024 ?

Le PEL (Plan épargne logement) offre actuellement un taux d'intérêt de 2%, soumis à l’impôt. Ce taux est le fruit d'une formule de calcul élaborée, basée sur les taux swap à 2, 5 et 10 ans, et fixée par la direction générale du Trésor.

La formule, établie par un arrêté du 27 janvier 2021, choisit le taux le plus élevé entre un minimum de 1% et un taux dérivé des taux swap. Le taux du PEL ne peut donc jamais tomber sous la barre des 1%, et augmente en fonction du marché.

Vers un PEL à 2,5% en 2024 ?

Selon les dernières estimations, à partir de janvier 2024, le taux d'intérêt du PEL pourrait passer de 2% à 2,5%. Il faudra néanmoins que le gouvernement suive, pour cela, les préconisations de la Banque de France. Le nouveau taux du PEL sera décidé dans le courant du mois de décembre 2023.

Si cette hausse se confirme, elle pourrait inciter les épargnants à reconsidérer le PEL comme un choix de placement plus intéressant, modifiant ainsi leur stratégie d'épargne.

Le PEL ne fait toujours pas le poids face au Livret A et au LDDS

La grande différence entre le PEL et les Livrets A et LDDS est l’imposition du premier face à la défiscalisation des seconds. De fait, le rendement net d’un PEL est largement inférieur au rendement net du Livret A. En cas d’augmentation du taux brut à 2,50%, le rendement net d’un PEL ne sera que de 1,75%… contre 3% pour le Livret A et le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS).

Néanmoins, le PEL se distingue par d'autres avantages, comme l'accès à un prêt immobilier à taux préférentiel. De fait, le Plan épargne logement se présente comme une alternative complémentaire aux autres formes d'épargne.

Conditions et plafond du PEL en France

Les épargnants ne doivent par ailleurs pas oublier que les taux des PEL sont fixes durant toute la durée du contrat. Ainsi, même si le taux augmente au 1er janvier 2024, ce nouveau taux de 2,50% ne s’appliquera qu’aux PEL ouverts après cette date. Les Plans épargne logement ouvertes entre le 1er août 2016 et le 31 décembre 2022 auront toujours un taux de 1%, et ceux ouverts en 2023 un taux de 2%.

Le plafond d’un PEL, lui, ne changera pas. Il reste de 61.200 euros pour les versements, et seuls les intérêts cumulés peuvent lui faire surpasser ce plafond.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *