19 avril 2024

SNCF : les billets pour l’été ont déjà flambé



Pourquoi la flambée des prix des billets de train SNCF pour la saison estivale ?


Chapeau: Face à l’annonce de la hausse des prix des billets SNCF pour l’été 2024, les usagers se posent des questions. Un éclairage sur le concept de yield management et les autres facteurs infléchissant les tarifs peut aider à comprendre cette augmentation. Mais comment faire face à cette hausse ?

Yield management : principe et effets sur les tarifs SNCF

Cœur pulsant de la politique tarifaire de la SNCF, le yield management, ou la gestion flexible des prix, est un système qui fait varier les tarifs selon l’offre et la demande. Par exemple, quand la demande est forte ou le train est presque complet, les prix augmentent. C’est ce qui a provoqué l’explosion des tarifs lors des réservations pour l’été 2024 avec des augmentations atteignant plus de 90% pour certains itinéraires, comme l’a rapporté Cnews.

S’il est vrai que le yield management optimise les revenus de la SNCF, qui avait d’ailleurs réalisé un bénéfice record en 2023, cette stratégie pénalise les voyageurs réservant leurs billets sur le tard. Ces derniers se retrouvent face à des tarifs prohibitifs, bien que tout le monde ne dispose pas du luxe de planifier leurs voyages plusieurs mois à l’avance.

Autres facteurs à l’origine de la hausse des prix

La hausse des tarifs au-delà de l’annonce initiale d’une augmentation moyenne de 2,6% ne découle pas seulement du yield management. On note également l’impact d’autres facteurs, comme l’augmentation des salaires, du coût de l’électricité (14% en moyenne), et des péages (8% en moyenne).

Comment contrer la hausse des tarifs : opportunités et concurrence

Contre cette hausse, des solutions existent. La carte Avantage de la SNCF, par exemple, est une option intéressante. Pour seulement 49 euros par an, elle offre des réductions et un plafonnement des prix. Les services de TGV Ouigo et d’Intercités, avec leurs tarifs réduits, sont aussi une alternative viable pour les budgets plus serrés.

La concurrence a également un effet modérateur sur les tarifs. Ainsi, sur les trajets où la SNCF est concurrencée par des entreprises étrangères comme Trenitalia, les prix restent plus abordables. Comme l’a indiqué Cnews, le prix d’un billet Paris-Lyon n’a pas changé entre le 13 et 19 mars 2024, démontrant l’effet positif de la concurrence sur les tarifs.

Conclusion: Si l’augmentation des prix des billets SNCF peut sembler décourageante, il existe des moyens de minimiser ses effets. La compréhension du yield management et l’exploration d’alternatives peuvent aider à alléger la note. Mais la véritable solution pourrait venir de l’ouverture accélérée du marché du rail à la concurrence, pour le bénéfice des consommateurs.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *