14 juillet 2024

Automobile : aux USA Stellantis se prend un mur

Difficultés à l’horizon pour Stellantis en Amérique du Nord

Une tempête semble gagner du terrain pour FCA US, connu aujourd’hui sous le nom de Stellantis – division américaine du célèbre groupe automobile. Après une période florissante, l’entreprise subit à présent une série de revers dus à des conditions de marché difficiles. En effet, au deuxième trimestre 2024, Stellantis a vu ses ventes sur le marché américain chuter de manière significative, avec une baisse de 21%. La marque Ram, spécialisée dans les pick-ups, a essuyé la plus grande part de ces pertes, avec un déclin de 26% de ses ventes. D’autres marques du groupe, telles que Jeep, Chrysler et Dodge, ont également connu des baisses respectives de 19%, 16% et 17%. Pour vous renseigner davantage sur ces déconvenues, cliquez ici.

Sans doute plus inquiétant encore, le premier trimestre 2024 n’était guère meilleur pour Stellantis en Amérique du Nord : Jeep, Ram et Dodge ont notamment vu leurs ventes diminuer respectivement de 2% et 10%. Mais malgré ces défis, certaines marques italiennes du groupe, comme Alfa Romeo et Maserati, ont affiché une croissance de 8% et 20% respectivement. Fiat, quant à elle, a vu ses ventes grimper de manière impressionnante de 120% au deuxième trimestre, même s’il faut préciser que ceci ne représente que 400 unités supplémentaires (2 500 pour Alfa Romeo).

Stellantis ajuste sa stratégie face à ses défis

Face à ces défis, Stellantis explore de nouvelles options stratégiques. Comme l’a souligné Garrett Nelson, de CFRA Research, « les marques ont eu du mal récemment et ont le niveau de stocks le plus élevé parmi les grands constructeurs ». De même que Tesla, Stellantis cherche à inverser la tendance en vendant son surplus de stocks, à commencer par un programme de remise de 2 000 dollars sur certains véhicules, connu sous le nom de Summer Select Inventory Bonus Cash.

En outre, malgré des temps difficiles pour l’industrie automobile aux États-Unis, certains concurrents ont réussi à maintenir leurs ventes à un niveau stable. Ford et General Motors ont vu leurs ventes augmenter respectivement de 1% et 0,3%. Cependant, Stellantis reste confiant pour l’avenir. En effet, le groupe prévoit de lancer huit nouveaux modèles électriques en 2024, réaffirmant ainsi son engagement en faveur de l’électromobilité (source). De plus, une révision de sa grille tarifaire est envisagée pour relancer activement ses ventes sur le marché américain. En bref, malgré les difficultés actuelles, Stellantis reste résolu à naviguer avec optimisme vers un avenir prospère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *