14 juin 2024

Automobile : la Chine menace les constructeurs européens de taxer




La Chine envisage une hausse des droits de douane sur les voitures à gros moteur : les constructeurs européens en alerte

Eventuelle hausse des droits de douane en Chine et ses conséquences

Selon une source crédible, Liu Bin du CATARC, Pékin est en train de penser à augmenter les droits de douane de 15% à 25% sur les voitures dotées d’un moteur de plus de 2,5 litres, une décision qui, si elle se concrétise, toucherait fortement les constructeurs allemands tels que BMW, Mercedes-Benz et Volkswagen, particulièrement présents sur le marché chinois. Pour plus d’information, vous pouvez visiter ce lien.

Il est clair que cette augmentation potentielle a déjà fait réagir les marchés financiers, comme le prouvent les actions de BMW, Mercedes-Benz et Volkswagen à Francfort qui ont respectivement chuté de 2,13 %, 1,56 % et 1,51 %. À Paris, Renault et Stellantis ont également vu leurs cours baisser.

La hausse des droits de douane justifiée par la promotion d’une politique verte

Liu Bin explique cette possible augmentation par le fait qu’elle se conformerait aux règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et aiderait à promouvoir une politique de développement vert et à faible émission de carbone. Il s’agirait d’équilibrer les marchés nationaux et internationaux tout en soutenant la transition écologique de la Chine. Cette décision survient après l’annonce par les États-Unis d’une augmentation de leurs droits de douane sur les voitures électriques chinoises, passant de 25 à 100 %.

Cela dit, cette possible hausse n’est pas sans lien avec l’enquête lancée par l’Union européenne sur les subventions chinoises accordées aux véhicules électriques. L’UE envisage elle aussi d’augmenter ses droits de douane, ce qui provoque une certaine inquiétude chez les constructeurs européens.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *