14 juin 2024

Prix des produits en grandes surfaces : enfin une légère baisse !

Un rayon de lumière pour le portefeuille des ménages : la baisse des prix alimentaires en vue
———————————————————

Les chiffres de Circana ont récemment révélé que les produits de grande consommation enregistrent une diminution de 0,1% sur un an. Il s’agit d’un signe positif pour les consommateurs, après une longue période de hausse des tarifs alimentaires due à la crise inflationniste de fin 2021 et la guerre en Ukraine. Cependant, les consommateurs ne profitent pas encore pleinement de cette baisse, les prix étant encore en hausse de 15,9% par rapport à la période pré-crise. D’après les experts, cette tendance baissière, bien que fragile, est de bon augure, à condition que les coûts des matières premières demeurent stables. [Suivez les dernières actualités sur notre site.](https://www.economiematin.fr/prix-supermarche-consommation-20240515)

Les changements ne sont pas uniformes dans toutes les catégories de produits. Certaines catégories, comme les produits d’hygiène pour hommes et les gels douche, ont enregistré des baisses marquées. D’autres, comme les flageolets en conserve et les huiles, restent en hausse.

Produits d’hygiène et de nettoyage : une déflation appréciable
———————————————————

Si on examine de près les produits d’hygiène et de nettoyage, on remarque une baisse sensible de leurs prix, une déflation estimée à -2,2% sur un an. Cette tendance bénéfique pour les consommateurs est en partie due à l’entrée en vigueur de [la loi Descrozaille (EGalim 3)](https://www.economie.gouv.fr/actualites/encadrement-promotions-produits-hygiene-entretien-egalim#:~:text=Depuis%202018%20et%20l’adoption,gel%20douche%20ou%20les%20couches.), qui a réduit le nombre de promotions sur ces produits à partir du 1er mars. Avec l’application de cette loi, les fabricants ont dû ajuster leurs tarifs pour éviter une baisse des volumes de ventes.

Quant aux grandes enseignes, elles ont réagi à cette situation en ajustant leurs stratégies tarifaires. Une guerre des prix s’est engagée, chaque enseigne cherchant à offrir les tarifs les plus bas en cette période de pouvoir d’achat resserré. Face à ce défi, les distributeurs hésitent entre augmenter leurs prix ou réduire leurs marges pour rester compétitifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *