14 juin 2024

Automobile : un constructeur chinois promet… 2000 km d’autonomie !

Lors d’une récente annonce, le constructeur automobile chinois BYD a dévoilé une innovation technologique qui pourrait bouleverser l’industrie des véhicules électriques et hybrides. Capable de parcourir jusqu’à 2500 km sans avoir besoin de recharger, cette technologie pourrait donner à la firme une longueur d’avance face à une concurrence de plus en plus féroce, comme en témoigne les récents développements de [Geely](https://www.economiematin.fr/byd-voiture-electrique-usine-europe-production) et Mercedes.

La technologie BYD : une avancée majeure

Cette nouvelle motorisation hybride rechargeable de BYD a été présentée comme une véritable révolution par la firme chinoise. Testée avec succès pendant plusieurs phases, cette technologie s’est avérée capable de surpasser les prévisions les plus ambitieuses, avec une autonomie pouvant atteindre 2500 km. De quoi réduire considérablement les contraintes de voyage pour les conducteurs de véhicules électriques ou hybrides, souvent préoccupés par l’infrastructure de recharge parfois insuffisante.

Pour mettre en valeur ce nouveau système, BYD a décidé d’équiper deux de ses modèles phares, la Qin L et la Seal 06, présentés en avant-première lors du Salon de l’auto de Pékin. Ces véhicules, malgré l’intégration de cette technologie de pointe, seront proposés à des prix très compétitifs, à partir de 12.700 euros selon les informations rapportées par [_Les Echos_](https://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/automobile-2000-kilometres-sans-charge-ni-plein-la-folle-promesse-de-byd-2097750?fbclid=IwZXh0bgNhZW0CMTAAAR2aAfbx4acP-e_jr2tEclDY4fD2SnNJg4ekYRcq3pK1CUlcW6kFbCNmyDU_aem_AYQfkbsbPsn4BHhM8Vjw0zOWB1QvwQK0fwR-FXTpuAVa5JnRrLGUHq3y0jSYroclekag06puatCshCKnNZQVOzW2).

Un objectif ambitieux : conquérir le marché européen

Ces innovations ont propulsé BYD au rang de leader en Chine, et la firme cherche maintenant à se développer à l’international. Malgré un contexte difficile aux États-Unis, où les barrières protectionnistes se renforcent, BYD a décidé de concentrer ses efforts sur le marché européen. Celui-ci, de plus en plus réceptif aux véhicules propres et économiquement intéressants, pourrait rapidement adopter ces nouveaux modèles hybrides.

Dans cette perspective, BYD prévoit de lancer sur le marché européen le SUV Dolphin et la berline Seal, tous deux équipés de cette nouvelle technologie. L’entreprise escompte ainsi convaincre les consommateurs de l’efficacité et de la fiabilité de ses solutions hybrides, tout en répondant aux normes environnementales de plus en plus strictes sur le vieux continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *