14 juin 2024

Prix du gaz : votre facture va flamber le 1er juillet

Anticiper l’augmentation du tarif du gaz : les éléments déclencheurs

L’avenir de la distribution de gaz en France devrait connaître un bouleversement notable dès le 1er juillet 2024. En effet, une hausse des tarifs du gaz est anticipée, avec une origine multifactorielle. Le premier facteur est l’augmentation des coûts d’acheminement du gaz, une décision annoncée par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) en février 2024. Tous les fournisseurs de gaz et, in fine, tous les abonnés à ce service devront assumer cette hausse. Caroline Keller, du Médiateur de l’énergie, prévoit que « la plupart des fournisseurs vont répercuter cette augmentation sur leurs tarifs. »

Le deuxième facteur est la baisse de la consommation de gaz en France. La présidente de la CRE, Emmanuelle Wargon, avait en effet signalé que les coûts fixes, qui s’élèvent à 1,8 milliard d’euros, doivent être partagés entre un nombre réduit de consommateurs. Le dernier facteur est l’intégration du biogaz dans les réseaux de distribution. Bien que cette initiative vise à réduire la dépendance au gaz fossile, cela se traduit par une augmentation du coût pour le consommateur.

Une montée en flèche des tarifs de gaz à prévoir

D’après la CRE, l’augmentation des tarifs du gaz, à compter du 1er juillet 2024, devrait varier entre 5,5% et 10,4%, soit environ une augmentation de 26 euros par an pour un abonnement eau-cuisson et de 87 euros pour un abonnement chauffage, comme le stipule le site Jechange. De plus, avec le prix repère du gaz variant chaque mois, la hausse prévue pour juillet 2024 pourrait être plus importante que prévue.

Depuis 1946, le tarif réglementé du gaz a été remplacé par un prix de référence, recalculé chaque mois, avec la libéralisation du marché en 2007. Ainsi, le prix du gaz se divise en coûts d’acheminement à 42%, en taxes à 29% et en coûts d’approvisionnement à 28%. Cette nouvelle configuration tarifaire sera certainement une surprise pour de nombreux consommateurs dès juin 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *