14 juin 2024

Santé : 9 pharmacies sur 10 en grève ce jeudi 30 mai 2024

Manifestation massive des pharmacies en France : Préparer à faire face aux désagréments éventuels

Un appel à la grève en vue : Impact énorme sur les pharmacies nationales

En raison de divers mécontentements et revendications, le secteur pharmaceutique français se prépare à une grève sans précédent. Considérée par les syndicats pharmaceutiques comme une mobilisation historiquement grande, la grève du 30 mai 2024 pourrait voir entre 75 % et 90 % des pharmacies du pays fermer leurs portes. Avec environ 15 000 à 18 000 pharmacies en grève sur un total de 20 500, certaines régions, telles que la Bretagne et la Corse, pourraient observer jusqu’à 90 % de leurs officines fermées. Si des services de garde sont prévus pour faire face aux urgences, les patients sont tout de même encouragés à anticiper leurs besoins en médicaments.

Les motifs de mécontentement des pharmaciens

Quatre problèmes majeurs semblent stimuler la colère des pharmaciens :

La première cause de frustation est la pénurie de médicaments. D’après Cyril Colombani, pharmacien à Nice interrogé par BFMTV, la France connaît des taux de rupture de stock beaucoup plus ensevants que les autres pays, atteignant plus de 5 000 molécules.

La baisse des rémunérations constitue le deuxième point de discorde . Malgré des demandes répétées d’augmentation des honoraires depuis 2018, les discussions n’ont pas abouti avec l’Assurance Maladie. Les suggestions présentes de l’Assurance Maladie seraient de donner 5.500 euros supplémentaires par an et par officine, une somme que les syndicats jugent insuffisante.

La troisième préoccupation concerne les charges croissantes. Comme le dit Pierre-Olivier Variot, président de l’USPO, les charges d’exploitation des pharmacies ont notablement augmenté, en grande partie en raison de la croissance des coûts des salaires et des loyers dues à l’inflation.

Enfin, le dernier problème réside dans la libéralisation potentielle de la vente en ligne de médicaments, un mouvement politique qui pourrait mettre en péril l’économie des pharmacies traditionnelles.

Les répercussions de la grève sur les patients

Il est crucial de mentionner que cette grève peut avoir des répercussions notables sur les consommateurs. En particulier, pour ceux qui ont un besoin régulier en médicaments, la fermeture généralisée des officines peut poser des problèmes considérables. Même avec des services de garde en place, cette journée de mobilisation pourrait perturber sensiblement l’accès aux soins. Les syndicats recommandent aux patients d’anticiper et de reporter si possible l’achat de produits pharmaceutiques. Les syndicats réclament une modification des politiques afin de conserver le réseau de pharmacies sur le territoire.
Plus d’information ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *