1 mars 2024

Superprofits : TotalEnergies tente de faire passer la pilule

Patrick Pouyanné, PDG de TotalEnergies, calme la tourmente en promettant la continuité du plafonnement des prix malgré la flambée de leurs bénéfices records. TotalEnergies, le géant énergétique, a enregistré un bénéfice net impressionnant de 19,8 milliards d’euros pour 2023. Cette lucrative rentabilité prouve une augmentation substantielle comparée au précédent record établi en 2022.

Des bénéfices record pour la deuxième année de suite pour TotalEnergies

TotalEnergies est sous les feux de la rampe suite à l’annonce de son bénéfice net de l’année 2023, qui a suscité une nouvelle vague de débats concernant les surprofits des entreprises. L’année 2022 avait permis d’atteindre ce premier record en raison de l’augmentation des prix du pétrole suite aux tensions en Ukraine. En 2023, malgré une stabilisation relative des prix de l’énergie, TotalEnergies est parvenu à accumuler un nouveau record en matière de profits. Cette rentabilité toujours croissante ne semble pas inquiéter l’entreprise qui a même augmenté le dividende de ses actionnaires.

Le maintien du plafonnement des prix : une stratégie pour calmer les critiques ?

Face à l’anticipation d’une polémique sur les surprofits, Patrick Pouyanné aurait fait une concession pour apaiser l’opinion publique. Selon les informations de FranceInfo, le PDG envisage de conserver le plafonnement des prix dans les stations-service du groupe pour les années 2023 et 2024. Pourtant, malgré ce plafonnement, les consommateurs ne se trouvent guère avantagés puisque les prix n’atteignent pas le montant déclencheur du plafond.

La mise en place de ce plafonnement, bien que considérée par Patrick Pouyanné comme une politique judicieuse, semble avoir peu d’impact sur les automobilistes. Face à la baisse du prix du baril de pétrole sous les 90 dollars, les tarifs réellement appliqués en France restent en deçà du plafond fixé. Selon Patrick Pouyanné, sur les 3.400 stations du groupe, seulement 500 appliquent le plafonnement. Malgré un bénéfice net colossal de 19,8 milliards d’euros, TotalEnergies ne semble pas disposé à prendre davantage de mesures en faveur des finances des Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *