14 juin 2024

Voitures électriques : les ventes de Fiat 500e en chute libre



Peine de marché pour la Fiat 500e : Fiat contraint de suspendre ses opérations à Mirafiori


Peine de marché pour la Fiat 500e : Fiat contraint de suspendre ses opérations à Mirafiori

Alors que le marché automobile est de plus en plus orienté vers l’électrique, les constructeurs font face à des défis considérables. Aujourd’hui, c’est la célèbre marque Fiat qui fait face à une situation inquiétante sur le marché, avec des ventes de la Fiat 500e en chute libre, poussant Stellantis à prendre des mesures drastiques.

Des ventes en berne entrainent la fermeture de l’usine italienne de Mirafiori

Produite dans l’usine de Mirafiori à Turin, en Italie, la Fiat 500e essuie une baisse significative de ses ventes, plongeant ainsi Stellantis dans une crise sans précédent. Malgré les attentes du constructeur, qui espérait vendre 100 000 unités par an, seulement 6 874 de ces petites citadines ont trouvé preneur entre janvier et mars 2024.

En réaction à cette situation, Stellantis a annoncé la fermeture provisoire de son usine de Mirafiori, ajustant ainsi sa production à la demande actuelle. Selon certaines sources, la production aurait chuté de 51 % au premier trimestre 2024, une situation difficile à gérer pour les employés qui se voient mis au chômage partiel.

Conséquences économiques et réorientation stratégique pour Fiat

La fermeture de l’usine de Mirafiori ne laisse pas indifférentes les entités rattachées à Fiat. Parmi elles, les fournisseurs et les sous-traitants, qui dépendent fortement des commandes de Fiat, se retrouvent eux aussi impactés. Par ailleurs, la communauté locale, fortement tributaire des emplois apportés par l’usine, s’inquiète des retombées économiques de cette décision.

Face à un avenir incertain, Fiat est contraint de repenser sa stratégie pour éviter une chute plus vertigineuse encore des ventes. Stellantis envisage même de relancer une nouvelle voiture à moteur thermique pour créer l’impulsion nécessaire et booster les ventes, bridées par la crise du marché de l’électrique.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *