1 mars 2024

Alimentation : shrinkflation, vous saurez bientôt quels industriels vous bernent

Voici une définition de la shrinkflation : elle se matérialise lorsqu’un fabricant réduit discrètement la quantité d’un produit, mais en gardant ou en augmentant son prix. D’après nos collègues de l’Economie Matin, ces pratiques malhonnêtes pourraient bientôt être explicitement signalées aux consommateurs. En effet, le vendredi 29 décembre 2023, le gouvernement a fait part à la Commission européenne d’un projet de décret. Si aucun désaccord formationnel n’est soulevé par la Commission européenne, cette nouvelle réglementation pourrait entrer en vigueur dès le 1er avril 2024. À noter que cette mesure s’appliquerait dans tous les commerces de types grandes surfaces, supérettes et supermarchés dont la surface de vente est supérieure à 400 mètres carrés.

Le Ministère de l’Economie met les industriels devant leurs responsabilités

En septembre 2023, sur les ondes de France Info, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, avait manifesté son mécontentement contre la shrinkflation, qualifiant cette manoeuvre de « tromperie » et « inacceptable ». Dans le climat actuel d’inflation et d’appel à la renégociation des prix des produits alimentaires, M. Le Maire n’a de cesse d’exercer une pression sur ces industriels. Il a d’ailleurs assuré l’adoption de mesures pour mettre fin à cette malversation, et a respecté cette promesse.

Que réserve ce nouveau décret pour les distributeurs et les industriels ?

Ce nouveau projet de décret vise à responsabiliser les distributeurs. Ils seront en effet chargés d’indiquer explicitement ces pratiques de shrinkflation sur l’emballage du produit, soit par le biais d’une étiquette, soit à proximité de celle-ci. Et ce n’est pas tout : le cabinet de la ministre du Commerce, Olivia Grégoire, a précisé que des sanctions pour non-conformité seront prévues, dont une amende de 3 000 euros pour un individu et jusqu’à 15 000 euros pour une entité légale. Les agents de la Répression des fraudes auront la responsabilité d’effectuer les contrôles.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *