14 avril 2024

Carburant : prix en hausse, vers les 2 euros le litre ?





La courbe des prix des carburants en France : une pente ascendante pour l’essence et descendante pour le gasoil

D’après les informations rendues publiques le 11 mars 2024 par le gouvernement, la trajectoire des prix des carburants en France diverge. En effet, le coût du gasoil poursuit sa diminution amorcée il y a près d’un mois, contrairement à celui de l’essence qui, lui, ne cesse d’augmenter, selon les informations obtenues au 8 mars 2024.

Des prix divergents, une tendance marquée

Ainsi, le prix du litre de gasoil a chuté de 1,3 centime en une semaine seulement, pour atteindre une moyenne de 1,7851 euro le litre à la date du 8 mars 2024. On s’éloigne alors du pic atteint au mois de février 2024, lorsqu’un litre de gazole dépassait 1,8302 euro.

En revanche, la situation pour l’essence est tout autre. En effet, son coût a augmenté de 1 centime d’euro en une semaine, affichant une moyenne de 1,8436 euro pour l’essence SP95-E10, la moins chère en France, selon les données du 11 mars 2024. Cela représente une hausse d’environ 7 centimes par rapport au début du mois de janvier.

Peut-on craindre une nouvelle augmentation vers les 2 euros le litre ?

Toutefois, il semble que cette situation pourrait connaître une amélioration dans les prochaines semaines. En effet, le gouvernement a annoncé le 11 mars 2024 un prix du baril de pétrole à 85,7 dollars, alors que le 13 mars, ce même baril s’échangeait à 82,44 dollars. Cette diminution pourrait bien influer positivement sur les prix des carburants à la pompe.

Néanmoins, cette tendance haussière continue du coût des carburants, notamment pour l’essence, ne manque pas d’inquiéter les automobilistes français. En effet, il est légitime de craindre que le prix du litre d’essence ou de diesel puisse franchir à nouveau la barre symbolique des deux euros. Dans cette éventualité, le gouvernement pourrait bien se trouver dans une situation délicate, remettant en question l’octroi du chèque carburant de 100 euros, seulement distribué lorsque le prix du litre de carburant dépasse les 2 euros selon les indications de ce rapport.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *