1 mars 2024

Croissance : le FMI optimiste, mais pas pour la France !

Aperçu du paysage économique mondial : perspectives de croissance et prévisions du FMI pour 2024 et 2025

Selon les dernières estimations du Fonds monétaire international (FMI) publiées fin janvier 2024, le paysage économique mondial affiche un certain optimisme. Une révision à la hausse des prévisions de croissance économique pour cette année a été notée, grâce notamment à la belle dynamique de l’économie américaine et de quelques pays émergents, meneurs de file tels que la Chine. Cependant, le tableau n’est pas reluisant pour tous les pays, et la croissance économique globale reste encore en-dessous de la moyenne historique.

Regard sur les principaux drivers de la croissance mondiale

L’interprétation du paysage économique mondial reflète un message clair : nous devrions nous attendre à une amélioration de la croissance globale, selon le FMI. Cela peut s’expliquer par plusieurs facteurs clés, parmi lesquels une politique monétaire efficace qui a généré une inflation maîtrisée et une croissance plus robuste. De plus, certains facteurs externes tels que des chaînes d’approvisionnement plus fluides et une baisse des frais énergétiques et des matières premières ont aussi un impact positif.

Situation économique de la France et de l’Europe : une croissance en berne ?

Malgré cette lueur d’optimisme au niveau global, le FMI réduit ses prévisions de croissance pour la France en 2024. Ayant aligné ses prévisions sur celles d’autres institutions – telles que l’OCDE et la Banque de France – le gouvernement français semble s’éloigner de sa prévision optimiste de croissance du PIB de 1,4% en 2024. Mais tout n’est pas sombre, l’Espagne se prépare à être le moteur de croissance de la zone euro, avec une croissance du PIB estimée par le FMI à 1,5% en 2024.

L’Argentine en 2024 : Xavier Milei fera-t-il basculer le pays dans une phase de récession ?

En 2024, le paysage économique argentin semble prendre une tournure inattendue. Malgré l’élection du président libertarien Xavier Milei, encensé dans beaucoup de cercles économiques, la réalité pourrait être tout autre. Selon le FMI, il se pourrait que l’Argentine plonge dans une récession en 2024, avec une chute de son PIB de 2,8%.

Et l’inflation dans tout ça ?

Ralentissement de l’inflation en perspective ? C’est ce que prévoit le FMI pour les économies avancées avec une moyenne de 2.6% en 2024. Mais dans les économies émergentes et les pays en développement, l’inflation reste tenace, estimée à environ 8,1% en 2024 avant de diminuer à 6% en 2025.

Ces prévisions devraient nous guider vers une meilleure compréhension de l’évolution possible du paysage économique mondial en 2024 et 2025. Cependant, avec l’instabilité économique et géopolitique, seule l’avenir nous dira si ces chiffres sont exacts ou non.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *