14 avril 2024

Électricité : 61% des Français contraints d’économiser plus

Chapeau

Face à l’augmentation de +44% des tarifs de l’électricité au cours des deux dernières années, les Français cherchent de nouvelles alternatives pour réduire leur consommation en énergie. Une enquête menée par Rothelec, l’expert en chauffage électrique, présente un aperçu de l’impact de cette hausse sur les ménages français et leurs anticipations côté prix d’électricité.

Conséquences de la hausse des prix de l’électricité sur les ménages français

En raison de la récente augmentation des prix de l’électricité, de nombreux foyers en France se retrouvent dans une situation financière plus précaire. D’après l’enquête de Rothelec, 61% des personnes interrogées se sentent obligées de minimiser leur usage de l’électricité et de réduire leurs dépenses pour faire face à l’augmentation. Une majorité considérable, soit 71%, trouvent cette augmentation inacceptable, révélant un mécontentement de plus en plus répandu chez les Français.

De plus, les citoyens sont plutôt pessimistes quant à l’avenir des tarifs de l’électricité. 66% d’entre eux s’attendent à [de futurs accroissements](https://www.jechange.fr/energie/electricite/augmentation#:~:text=La%20dernière%20augmentation%20EDF%20a,hausse%20de%20la%20taxe%20TICFE.) des prix, et préparent donc à serrer davantage leurs ceintures, tandis que que seuls 30% espérent une stabilisation des prix.

Le mix énergétique pourrait-il être la réponse à l’escalade des tarifs d’électricité ?

Devant cette montée en flèche des factures d’électricité, les Français cherchent activement des solutions sur le long terme pour réduire leur impact financier. L’une de ces alternatives est le recours au mix énergétique. Selon les résultats de l’enquête de Rothelec, 24% des ménages comptent rester fidèles à l’électricité, mais 17% d’entre eux envisagent d’inclure l’énergie solaire dans leur mix énergétique. Cette tendance s’explique largement par la diminution du coût des panneaux solaires, qui devrait continuer à baisser dans les années à venir.

Bien que de façon moins prononcée, du fait du manque d’infrastructures, les Français se dirigent également vers des sources d’énergie comme le bois (2%) et le gaz (1%) pour se chauffer. Ces deux énergies sont nettement moins coûteuses que l’électricité ([le prix du gaz](https://www.economiematin.fr/gaz-augmentation-juillet-2024-prix-marche-gros) étant cependant plus fluctuant que celui de l’électricité). En outre, parmi ceux déjà équipés au gaz, 30% ont l’intention de continuer à l’utiliser, et 9% seraient prêts à y associer des panneaux solaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *