19 avril 2024

Le logo Carte Bancaire disparait, le pouvoir d’achat diminue

* [Facebook](#)
* [Twitter](#)
* [LinkedIn](#)
* [WhatsApp](#)
* [Telegram](#)
* [Plus](#)

L’emblème de la Carte Bancaire (CB), visage d’un groupement d’intérêt économique français, **s’amenuise sur les cartes bancaires actuelles**. Cette modification, en apparence triviale, génère des inquiétudes compte tenu de son influence éventuelle sur les frais de transaction supportés par les commerçants. Ainsi, chaque transaction par carte bancaire génère une commission interbancaire de paiement qu’ils doivent régler, en sus des coûts imposés par les réseaux tels que CB, Visa, et MasterCard, ainsi que de la commission de la banque du commerçant.

Réduction du réseau Carte Bancaire

Alors que l’omniprésence du réseau CB s’amenuise, moins cher, en faveur de Visa et MasterCard, plus onéreux, les frais des commerçants pourraient considérablement augmenter. Dominique Schelcher, PDG de Système U, met en exergue cette tendance préoccupante soulignée par _Le Journal du Net_. Le dirigeant souligne que les réseaux internationaux peuvent être jusqu’à dix fois plus coûteux que le réseau CB.

Cette diminution est motivée par plusieurs éléments, notamment la popularité croissante des paiements digitaux et mobiles qui favorisent les réseaux internationaux, ainsi que l’apparition des néobanques et des banques en ligne qui ne sont pas associées au réseau CB.

Conséquences sur les prix de consommation

Les répercussions de ce changement ne s’arrêtent pas aux comptes des commerçants. Il se peut que les effets se manifestent rapidement sur [les prix au détail](https://www.economiematin.fr/news-causes-sources-inflation-inflation-energie-hausse-taux-croissance-economique#:~:text=L%27inflation%20touche%20désormais%20l,équivalente%20aux%205%20années%20précédentes.). Avec le déclin de la part des paiements effectués via le réseau CB, qui est passée de 97% à 85% en trois ans, des enseignes comme Auchan, Cdiscount, et SNCF Voyageurs, mettent l’accent sur le risque de voir cette augmentation des frais bancaires retomber sur les consommateurs.

L’augmentation des charges peut contraindre les commerçants à revoir leurs tarifs à la hausse, touchant ainsi le pouvoir d’achat des ménages. Survenant dans un contexte où l’utilisation de la carte bancaire est devenue une habitude quotidienne pour un grand nombre de transactions, cette situation expose la sensibilité d’un système où de petits changements peuvent avoir un impact économique de grande envergure. Alors que les préoccupations relatives à l’inflation persistent, cette possible augmentation des prix à la consommation exerce une pression supplémentaire sur le budget des Français.

La diminution progressive du logotype CB sur les cartes bancaires françaises représente bien plus qu’une modification visuelle. Elle signifie un changement majeur dans les coûts de transaction, qui, par effet de domino, pourrait influencer le coût de la vie quotidienne. D’autant plus que l’utilisation de la carte bancaire est la norme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *