19 avril 2024

Emploi : France Travail va harceler les chômeurs

Plan ambitieux pour le plein emploi : Un triplement des contrôles et des mesures strictes pour les chômeurs en France

En 2024, La France se prépare à réaliser plus de 600 000 contrôles du travail, marquant une augmentation considérable par rapport aux 500 000 contrôles réalisés en 2023. Gabriel Attal, le Premier ministre, a récemment annoncé un plan audacieux visant à multiplier par trois ces contrôles d’ici la fin de la législature en 2027. Le but est d’atteindre le plein emploi en France, un objectif de moins de 5% de taux de chômage – un but qui semble de plus en plus difficile à atteindre.

Objectif plein emploi : Les chômeurs sous pression

Le gouvernement français est déterminé à atteindre l’objectif du plein emploi, même s’il doit prendre des décisions difficiles pour y parvenir. Comme l’a souligné le Premier ministre, l’administration actuelle est prête à faire tout ce qu’il faut pour réduire le chômage, y compris en multipliant les contrôles et en pressant les chômeurs à retrouver un emploi. Cela suppose un renforcement des contrôles et des pressions constantes pour que tous ceux qui sont capable de travailler, le fassent.

@GabrielAttal via Twitter

Restriction des droits des chômeurs : La tactique du gouvernement

Le triplement des contrôles n’est que l’un des nombreux moyens utilisés par le gouvernement pour atteindre son objectif de plein emploi. Le Premier ministre a aussi évoqué la réforme du RSA (Revenu de Solidarité Active), qui implique désormais des heures de travail ou de formation en échange de l’allocation. Expérimenté dans 18 départements, ce programme sera étendu à 47 autres en 2024 avant sa généralisation en 2025. Gabriel Attal a également souligné que la durée de l’indemnisation du chômage pourrait être réduite. « Nous sommes passés de 24 à 18 mois d’indemnisation, mais nous pouvons encore la réduire. La dégressivité des allocations pourrait également être accentuée », a-t-il averti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *