1 mars 2024

Énergie : comment bénéficier de cette nouvelle aide d’État ?

À partir du 1er décembre 2023, l'État français lance une initiative pour inciter les ménages à diminuer leur consommation de chauffage. Cette aide, destinée à l'achat de thermostats et radiateurs connectés, programmables et pilotables à distance, vise à encourager une gestion plus efficace de l'énergie domestique. Ces dispositifs permettent un contrôle précis de la température pièce par pièce, contribuant ainsi à une réduction significative de la consommation énergétique.

L'aide varie selon la superficie du logement. Pour un espace de moins de 35 m², l'aide s'élève à 260 euros, tandis que pour les logements de 130 m² et plus, elle atteint 624 euros. Cette aide, qui peut couvrir jusqu'à 80% du montant de l'installation, est accessible sans condition de ressources. Les ménages doivent remplir une demande de certificat d'économie d'énergie (CEE) pour en bénéficier. L'aide concerne les logements qui possèdent un chauffage individuel soit près de 85% des logements en France (contre 9,9% en chauffage collectif et 5% branchés sur un réseau de chaleur).

Une réduction de la facture d'au moins 15 % ?

L'utilisation de thermostats et radiateurs connectés peut entraîner une réduction de la facture de chauffage d'au moins 15%. Certains experts estiment même que les économies peuvent atteindre 25% par rapport à des systèmes non connectés. Moins de la moitié des Français disposent actuellement d'un système de chauffage indiquant précisément la température, soulignant l'importance de cette aide dans la transition vers une consommation plus responsable.

En plus de l'aide financière, les dispositifs éligibles doivent être compatibles avec les alertes Ecowatt et Ecogaz. Ces systèmes, mis en place par les pouvoirs publics, informent les utilisateurs en cas de tension sur les réseaux d'électricité et de gaz, permettant ainsi une gestion plus réactive et adaptée de la consommation d'énergie. Un changement de réglementation est d'ailleurs prévu par l'État au 1er janvier 2027 quand tous les logements devront être équipés d'un thermostat pour le chauffage ou la climatisation.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *