1 mars 2024

Facebook a une nouvelle idée pour vous pister encore plus

Une pratique largement méconnue, le fait que lorsque vous cliquez sur un lien depuis l’application mobile de Facebook, celui-ci s’ouvre dans un navigateur intégré au sein de l’application. Ce navigateur appartient à Meta, la société mère de Facebook. Les internautes ne sont donc pas totalement dans l’univers de Chrome ou de Safari. L’objectif pour Facebook est simple: conserver, analyser et enregistrer vos activités, puis les utiliser pour vous proposer des publicités plus ciblées.

Facebook, un regard sur votre navigation

Cela n’a rien de vraiment surprenant de la part de Facebook, dont le modèle économique repose sur le visionnage de publicités par les utilisateurs en échange de l’utilisation gratuite de la plateforme. La collecte des données utilisateurs permet à Facebook de monter en puissance en termes de ciblage publicitaire, ce qui augmente en retour la valeur des espaces publicitaires vendus. Jusqu’à maintenant, la collecte de données de Facebook se limitait à l’enregistrement de votre « historique de navigation », incluant cache et cookies. Cependant, un nouvel ajout est en préparation.

Gardez le contrôle de votre historique de navigation

Facebook annonce le déploiement d’une nouvelle fonctionnalité : l’historique des liens. Pour faire simple, « l’historique des liens correspond à la liste des sites web que vous avez consultés à partir du navigateur mobile de Facebook durant les 30 derniers jours », comme l’indique Facebook sur sa page d’aide. Cette nouvelle fonctionnalité sera activée par défaut mais Facebook offre la possibilité de la désactiver. Pour cela, il suffit de suivre les instructions précises fournies par la plateforme. On peut noter que l’emplacement de l’option de désactivation peut varier en fonction de votre système d’exploitation et de votre appareil.

Reprendre le contrôle de vos données personnelles est essentiel dans ce contexte de surveillance accrue. Nous souhaitons informer les utilisateurs de ces nouvelles pratiques et les aider à protéger leur vie privée.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *