1 mars 2024

Impôt sur le revenu : on connaît le barème pour 2024 !

En 2023, la France a continué de subir la tendance inflationniste des années précédentes : l’Insee anticipe une inflation proche des 5%. Pour neutraliser l'effet de cette inflation sur l'impôt sur le revenu, Bercy a annoncé une revalorisation des seuils des différentes tranches de l'impôt de 4,8%.

Cette revalorisation signifie que les Français ne paieront aucun impôt sur les premiers 11.294 euros perçus en 2023, contre 10.777 euros auparavant. Les tranches suivantes seront également ajustées, mais pas les taux d’imposition qui restent de 11 %, 30 %, 41 % et jusqu'à 45 % pour les revenus les plus élevés.

Les nouvelles tranches de l’impôt sur le revenu 2024

À la suite de cette revalorisation, qui s’appliquera donc sur les revenus de l’année 2023 lors de la déclaration de revenus qui sera à remplir au printemps 2024, voici les nouvelles tranches d’imposition à connaître :

  • Jusqu'à 11 294 euros : 0 %
  • De 11 294 euros à 28 797 euros : 11 %
  • De 28 797 euros à 82 341 euros : 30 %
  • De 82 341 euros à 177 106 euros : 41 %
  • Au-delà de 177 106 euros : 45 %

Le calcul des nouvelles tranches prend en compte l'inflation et vise à éviter une imposition soudaine ou un alourdissement de l'impôt sur le revenu pour les contribuables.

Pourquoi cette revalorisation en 2024 ?

Cette mesure évite à de nombreux contribuables de devenir soudainement imposables ou de voir leur impôt augmenter uniquement à cause de l'augmentation de leur salaire. Si le salaire a augmenté, en 2023, de 4,8% ou moins, les ménages ne verront pas leur impôt sur le revenu augmenter en 2024.

Mais une telle décision a un coût : elle représente un manque à gagner pour l'État, estimé entre 5 et 6 milliards d'euros.

Tableau récapitulatif du barème de l’impôt sur le revenu 2024

Tranche de Revenu Taux d'Imposition
Jusqu'à 11.294 euros 0 %
De 11 294 euros à 28 797 euros 11 %
De 82 341 euros à 177 106 euros 30 %
Au-delà de 177 106 euros 45 %

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *