19 avril 2024

Industrie : La gestion durable des emballages au cœur des politiques environnementales

L’enjeu de l’éco-responsabilité dans le secteur de l’emballage

* [Facebook](#)
* [Twitter](#)
* [LinkedIn](#)
* [WhatsApp](#)
* [Telegram](#)
* [Plus](#)

La [ADEME](https://www.ademe.fr/), agence nationale pour la transition écologique, et l'[OPTIGEDE](https://optigede.ademe.fr/), ont expressément souligné la nécessité de limiter la quantité de nos déchets plastiques et de privilégier les alternatives durables. **Ils ont également insisté sur la pertinence du réemploi d’emballages industriels, tels que les palettes en bois, les fûts métalliques, les bacs en plastique, les bouteilles en verre et les caisses en carton.**

Emballages éco-responsables: les efforts des industriels

Des poids lourds de l’industrie de l’emballage, à l’instar de Raja, ont pris des initiatives engageantes. Ces sociétés ont adopté une démarche basée sur les 5R : Réduire, Réutiliser, Remplacer, Renouveler, Recycler. Cette approche se conjugue à une utilisation croissante de plastique recyclé dans la fabrication des emballages. En parallèle, d’autres industriels, comme Amcor, privilégient des matières bio-sourcées, voire compostables.

De leur côté, les entreprises consommatrices d’emballages, en B2C ou B2B, ne sont pas en reste. Carrefour, Nestlé ou encore NetApp, géants de leur secteur respectif, ont adopté diverses mesures comme l’écoconception, la réduction de l’usage de plastiques, le recyclage ou encore la sensibilisation.

Le besoin d’une action collective face au défi du recyclage

Pourtant, le recyclage seul ne saurait résoudre entièrement la problématique des déchets et de la pollution plastique. **C’est dans cette optique que Zero Waste France plaide pour un usage limité du plastique à usage unique, une fiscalité environnementale sur le plastique jetable et la mise en avant des alternatives existantes au plastique.**

En somme, la diminution des déchets d’emballage nécessite une coordination efficace entre tous les acteurs concernés : entreprises, ONG, et consommateurs. Chaque partie prenante a un rôle à assumer dans l’adoption d’une gestion plus durable des déchets d’emballage. C’est par cette coopération que des avancées significatives peuvent être réalisées pour un futur plus respectueux de notre environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *