1 mars 2024

Internet : vers des pannes monstre à cause des Houthis ?





Escalade du conflit au Yémen : les câbles sous-marins de la mer Rouge sous la menace

Chapeau

D’une importance capitale pour la continuité de la vie numérique, les câbles sous-marins situés dans la mer Rouge font face à une nouvelle menace. Comment la montée des conflits dans la région impacte-t-elle ces infrastructures cruciales ?

Les raisons de l’inquiétude croissante

D’après les déclarations récentes du Gulf International Forum, les Houthis, un groupe rebelle yéménite, ont récemment exposé une carte géographique détaillée des câbles de communication sous-marins de la mer Rouge sur un canal Telegram. Cette divulgation intervient en parallèle d’une offensive militaire agressive dans la région. La présomption que la stratégie des Houthis pourrait dorénavant cibler ces lieux vitaux pour le réseau mondial d’Internet justifie l’inquiétude générale.

L’enjeu est d’autant plus grand que ces câbles sous-marins transportent près de 95 % du flux de données internationales, incluant approximativement 10 trillions de dollars de transactions financières chaque jour. De ce fait, une attaque réussie contre ces infrastructures pourrait affecter la connexion Internet sur de grandes étendues tout en entrainant de considérables perturbations économiques pour des nations entières. Le fonctionnement d’Internet ne sera pas interrompu, mais les désagréments causés par la rupture des communications pourraient être immenses.

Les câbles sous-marins, cible potentielle d’attaque

Jusqu’à présent, les câbles sous-marins ont été protégés par le manque d’expertise technique des Houthis plutôt que par une absence de volonté. Néanmoins, l’éventualité que les Houthis modifient leurs stratégies maritimes pour atteindre ces infrastructures inquiète. Les eaux peu profondes de la mer Rouge, ne dépassant pas cent mètres de profondeur, ne nécessitent pas de sous-marins ultra-performants pour atteindre les câbles. Ainsi, des actions offensives contre ces câbles sont tout à fait envisageables.

La position géographique du Yémen est particulièrement stratégique puisqu’il occupe un des trois seuls points de passage critique pour ces câbles dans le monde entier. Il opère comme un point de congestion pour les communications, ce qui le rend hautement susceptible à toute attaque ciblée contre ces structures vitales. Le risque d’une telle attaque met en lumière la nécessité d’agir pour préserver ces infrastructures essentielles pour le maintien des échanges numériques à travers le monde.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *