1 mars 2024

Jeux-vidéo : Sony a-t-elle arnaqué ses joueurs ?

La grogne des joueurs contre les prix élevés des jeux PlayStation n'est pas nouvelle, mais elle a atteint un point critique. En 2022, un recours collectif a été déposé par des joueurs britanniques, mettant en cause les tarifs élevés des jeux PS4 et PS5. Alex Neill, à la tête du collectif, qui représente environ 8,9 millions de personnes, est en procès contre Sony, qui risque une amende de près de 6 milliards d'euros (5,75 milliards).

Le collectif britannique conteste la politique tarifaire de Sony, affirmant que l'entreprise impose des prix injustement élevés, en particulier sur le PlayStation Store. Il est reproché à la firme japonaise d'avoir imposé une commission de 30 % aux développeurs et éditeurs, forçant ainsi les joueurs à payer davantage pour leurs jeux-vidéo.

Vos jeux de PlayStation seront-ils bientôt moins chers ?

Sony a tenté d'éviter le procès, mais la justice britannique a rejeté sa demande d'annulation. La firme japonaise rejette ces accusations, les qualifiant de « sans fondement ». Selon Sony, les prix pratiqués sont en accord avec ceux du marché et justifiés par la qualité et l'innovation de ses jeux. Si Sony perd, chacun des joueurs du collectif pourraient recevoir entre 77 € et 646 € chacun en guise de compensation.

Si Sony est reconnu coupable et contraint de payer l'amende, cela pourrait entraîner une baisse significative des prix des jeux sur le PlayStation Store. Pour les joueurs, cela signifie un accès plus abordable à leurs titres préférés, une aubaine dans un contexte où le coût des loisirs numériques ne cesse d'augmenter. Au-delà de l'aspect financier, cette affaire envoie un signal fort à l'industrie des jeux-vidéo sur la nécessité de pratiques commerciales équitables et transparentes.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *