1 mars 2024

La déflation c’est quoi ?


Comprendre la Déflation, ses causes et ses implications économiques

La déflation, un phénomène économique souvent méconnu, mais qui peut avoir des conséquences considérables sur une économie à la fois pour les ménages, les entreprises et l’État. Dans cet article nous explorons ce concept, cerne ses causes et illustrons ses impacts à travers l’histoire.

La déflation, un phénomène économique autoréalisatrice

La déflation est caractérisée par une baisse généralisée et persistante des prix, envisagée par tous les acteurs économiques : ménages, entreprises, État. Étrangement, ce phénomène est en réalité encouragé par leur comportement. En effet, confrontés à l’anticipation d’une baisse des prix, les ménages tendent à repousser les grands achats, tandis que les entreprises freinent l’évolution des salaires et diffèrent leurs investissements. Ceci entraîne une réduction de la demande, engendrant ainsi une pression à la baisse sur les prix, créant un cercle vicieux connu sous le nom de « spirale déflationniste ».

Poussé à l’extrême, ce processus déflationniste peut même conduire à une « déflation par la dette », un terme introduit par l’économiste Irving Fischer. Ce faisant, la baisse des prix engendre une augmentation de la valeur réelle de la dette, bouleversant le solde des entreprises et augmentant le nombre de faillites. Cette dynamique rend également les banques plus hésitantes à accorder des prêts.

La déflation au travers de l’histoire : des enseignements précieux

Le XXe siècle a été le théâtre de deux exemples imposants de déflation, permettant aujourd’hui d’étudier leurs impacts. La Grande Dépression des années 1930 aux États-Unis, causée par le krach boursier de 1929, et la « décennie perdue » au Japon dans les années 1990. Dans ces deux cas, on peut observer qu’une forte déflation conduit souvent à une escalade des faillites d’entreprises, à une augmentation massive du chômage et à un ralentissement global de l’activité économique.

au cours de la période 2010, les craintes de l’émergence d’une spirale déflationniste ont amené les banques centrales à adopter des politiques monétaires ultra-accommodantes, comme l’achat massif de titres et la mise en place de taux d’intérêt négatifs. Cependant, ces mesures n’ont pas permis une augmentation significative de l’inflation. Aujourd’hui, alors que le monde traverse une crise sans précédent liée à la covid-19, la menace de la déflation est plus présente que jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *