1 mars 2024

Le nouveau Nutri-Score dérange certains industriels

Le Nutri-Score : vers une mise à jour majeure pour un meilleur alignement avec les recommandations alimentaires européennes

Le Nutri-Score, reconnu pour son système de notation allant de A à E pour évaluer la qualité nutritionnelle des produits alimentaires, présente depuis janvier une mise à jour significative. [Ces modifications](https://www.economiematin.fr/nutri-score-algorithme-calcul-sante-alimentation), qui ont pour but de mieux respecter les recommandations alimentaires européennes, renforcent la pertinence et la clarté des informations délivrées aux consommateurs.

Une réévaluation alignée sur les recommandations alimentaires

L’actualisation de l’algorithme du Nutri-Score se caractérise par une attention plus accrue portée à la teneur en nutriments et en éléments jugés nocifs comme les acides gras saturés, le sel ou les sucres. Par ailleurs, des aliments riches en fibres, en protéines, en fruits et en légumes sont désormais davantage valorisés. Cela conduit à une notation plus rigoureuse des produits contenant des édulcorants, du sucre, du sel ou des graisses.

Certaines catégories de produits sont directement impactées par ces changements. Notamment, les céréales riches en sucre, des pizzas surgelées ou encore les plats préparés à réchauffer se voient attribuer une note plus basse. Par ailleurs, les sodas dits « light » ou « zéro sucre », auparavant mieux évalués, se retrouvent désormais au minimum dans la catégorie C. À l’inverse, d’autres produits tels que les céréales complètes, certains poissons gras et les huiles peu grasses bénéficient d’une évaluation plus positive.

Nouvelle approche de la transparence pour le Nutri-Score

Malgré ses avantages, l’affichage du Nutri-Score reste optionnel sur les emballages des produits. Par conséquent, certaines marques dont les produits sont pénalisés par le nouvel algorithme pourraient décider de ne plus afficher cette notation. C’est le cas, par exemple, de la marque Bjorg, qui préfère aujourd’hui le « Planet-Score ».

Ces modifications, qui sont le fruit de longues années de travail du conseil scientifique du Nutri-Score, s’inscrivent dans une perspective d’une distinguabilité accrue des produits. Elles sont en accord avec l’évolution des connaissances sur l’impact de l’alimentation sur la santé. Cette révision est donc perçue comme une avancée importante pour promouvoir une alimentation plus saine et plus transparente pour les consommateurs.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *