19 avril 2024

Pollution : la voiture électrique cache une mauvaise nouvelle

Les routes, un nouvel axe de pollution : le lave-glace

Le lave-glace, une source insoupçonnée de pollution

Utilisé pour garantir une visibilité optimale aux conducteurs, le liquide lave-glace joue un rôle clé dans la sécurité routière. Pourtant, ce produit couramment utilisé dans nos véhicules – des modèles électriques jusqu’aux hybrides – cache un aspect sombre. En effet, une récente étude des universités de York et de Manchester révèle que le lave-glace serait une source de pollution atmosphérique. Sa composition, à base d’eau, d’éthylène-glycol, d’alcool et de colorants, engendrerait lors de la vaporisation d’éthanol et de méthanol (essentiels pour prévenir la congélation en hiver) une forte émission de composés organiques volatils (COV). Ces composés, très réactifs, contribuent à la formation de l’ozone et du smog, nuisibles pour notre santé.

Une surprise survenue lors de leur étude, c’est la détection de niveaux élevés de COV à proximité des routes très fréquentées. Les capteurs installés par ces chercheurs ont enregistré ces niveaux anormaux, confirmant que la vaporisation de ces liquides lors de l’usage de l’essuie-glace peut largement contribuer à la pollution.

Fabrication domestique du lave-glace : une alternative écologique

Une bonne nouvelle émerge toutefois de cette sombre réalité : il est possible de minimiser l’impact environnemental du lave-glace simplement en modifiant sa composition. De nombreux conducteurs, d’autant plus motivés par le coût parfois élevé des bidons de lave-glace (4 à 15 euros), ont déjà pris l’initiative de fabriquer eux-mêmes leur propre produit.

Il est effectivement aisé de préparer un lave-glace maison en utilisant du vinaigre blanc. Pour cela, il faut remplir les trois quarts d’un bidon avec ce produit, en veillant à ce que son acidité n’excède pas 10% pour éviter tout dommage aux joints d’essuie-glaces ou au pare-brise. Le reste du bidon est simplement complété avec de l’eau. Voici une solution économique et plus respectueuse de l’environnement pour maintenir une bonne visibilité lors de nos trajets routiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *