2 mars 2024

Quels secteurs ont plu lors du Black Friday ?

Le Black Friday 2023 a marqué un tournant décisif dans le commerce de détail, particulièrement en Europe. Selon des spécialistes du marketing, les ventes sur Internet ont connu une hausse moyenne de 12,3 % par rapport à l'édition 2022, illustrant une tendance croissante vers le commerce en ligne. Ce dynamisme s'illustre à travers le volume impressionnant de transactions, s'élevant à 1,5 milliard en Europe.

En France, le marché en ligne a également connu une progression, avec une augmentation de 7 % des ventes en comparaison de l'année dernière. Cette tendance s'observe également dans d'autres régions d'Europe, malgré des contextes économiques parfois difficiles. L'Allemagne et le Royaume-Uni, par exemple, ont enregistré respectivement 12 % et 5 % de croissance des ventes. Aux États-Unis, berceau du Black Friday, les transactions ont augmenté de 9 %.

Une réussite du Black Friday variable selon les secteurs

Malgré un démarrage un peu plus lent que l'an passé, le week-end du Black Friday a vu une reprise notable des ventes, en particulier dans les commerces physiques. Selon NielsenIQ, les ventes en ligne ont été en légère baisse en France lors de la première demi-journée du Black Friday, mais les commerces physiques ont rebondi vigoureusement durant le week-end. Cette dynamique montre une adaptation continue des consommateurs aux diverses formes de commerce.

Le secteur de la mode et du luxe s'est particulièrement distingué. Ces industries ont été les "grands gagnants" du Black Friday, avec la plus forte augmentation des transactions mondiales, soit 17,6 % par rapport à l'année précédente. Marc Fischli, directeur exécutif du commerce chez Criteo pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique, a commenté : « En raison de la situation économique, les prévisions pour le Black Friday étaient plus mitigées cette année ». Néanmoins, il considère que ces résultats témoignent de l'efficacité des promotions compétitives comme principal levier pour attirer les consommateurs.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *