1 mars 2024

Radars urbains : vous serez flashé à votre insu

* [Facebook](#)
* [Twitter](#)
* [LinkedIn](#)
* [WhatsApp](#)
* [Telegram](#)
* [Plus](#)

De manière quasi imperceptible, les radars urbains font leur apparition en ville et surveillent en silence en se noyant dans le paysage quotidien. Leur mission ? Réprimer tout excès de vitesse mais aussi tout franchissement de feux rouges.

Des radars spécifiques pour la sécurité urbaine

**Ces radars urbains modernes ont pour cible principale deux categories de délits : les dépassements de vitesse autorisée et le non-respect des feux de signalisation.** À Marseille entre autres, cette surveillance des feux tricolores vient principalement pour garantir une protection supplémentaire aux piétons.

Aussi, pour accentuer leur efficacité préventive, l’idée des autorités de placer des radars factices a été mise en place. Ces dispositifs fictifs, en parallèle des 200 radars urbains opérationnels et des 500 leurres programmés à l’échelle nationale, sont censés avoir un effet dissuasif sur les usagers. Malheureusement, leur installation a pris du [retard](https://www.caradisiac.com/radars-urbains-ils-flashent-pour-de-bon-des-aujourd-hui-206487.htm).

Où sont implantés les radars urbains?

Cette nouvelle initiative de radars urbains a initié son programme d’essai en 2021 dans des municipalités telles que Toulouse, Marseille, Montbéliard et Montpellier. **Le processus de mise en fonctionnement effectif de ces appareils s’est poursuivi le 16 janvier 2024.**

Les deux premières communes à les avoir activés sont le Territoire de Belfort et Marseille, tandis que Toulouse poursuit encore ses tests. En intégrant ce nouveau système de sanction, l’État envisage une [augmentation significative des revenues](https://www.economiematin.fr/radars-troncons-supprimes-rentabilite-critique-amende) générées par les amendes, prévoyant une hausse de 10% par rapport à 2022.

Des radars discrets pour des sanctions palpables

Contrairement aux traditionnels radars de vitesse, les radars urbains sont définis par leur aspect intégré et leur discrétion optimale. **Ils peuvent être installés sur n’importe quel poteau ou mobilier urbain et n’ont pas besoin de flash visible pour enregistrer une infraction.**

Et grâce à leur [capacité de contrôle](https://www.economiematin.fr/radars-securite-automobile-etat) dans les deux sens de circulation, ces radars pourraient éventuellement sanctionner d’autres types d’infractions à l’avenir, telles que l’utilisation du téléphone en conduisant, l’omission de la ceinture de sécurité ou le non-respect des passages pour cyclistes.

Surprises inattendues dans les boîtes aux lettres

La caractéristique principale des radars urbains est leur discrétion, qui risque de surprendre plus d’un conducteur à la réception de sa boîte aux lettres. Leur particularité est de ne pas utiliser le système de flash visible, si courant sur les radars de vitesse routiers. **Les conducteurs devront alors s’habituer à devoir débourser pour des amendes et devoir accepter la perte de points causées par ces radars urbains, sans avoir eu le moindre soupçon d’avoir été pris en infraction.**

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *