1 mars 2024

Renault baisse ses coûts pour mieux vendre

Le constructeur Renault a annoncé son objectif de diminuer de 30% à 50% ses coûts de production. Cette baisse concerne une réduction de 30% pour les véhicules thermiques et jusqu'à 50% pour les véhicules électriques. Ces changements s'inscrivent dans un plan stratégique initié en 2021, qui vise à simplifier la gamme de Renault et à optimiser son dispositif industriel. L'exemple de l'arrêt de l'assemblage de voitures neuves à Flins en Yvelines illustre cette démarche.

Réduction des coûts et simplification industrielle

Cette stratégie intervient dans un contexte où le constructeur fait face à une pression croissante sur les prix des voitures, exacerbée par la baisse des tarifs de Tesla et l'entrée en scène des marques chinoises. Renault a affirmé sa préférence pour la réduction des coûts plutôt que la baisse des prix de vente.

Le site turc de Bursa joue un rôle crucial dans ce plan de transformation. Avec un investissement de 400 millions d'euros, partagé entre Renault et son partenaire turc Oyak, l'usine de Bursa accueillera la production de quatre nouveaux modèles, dont trois SUVs. Notamment, le SUV low cost Duster sous marque Renault y sera produit pour la première fois, tandis que la production du SUV low cost sous marque Dacia se poursuivra à Pitesti, en Roumanie.

Renault mise sur la Turquie pour réduire les coûts

Le site de Bursa, propriété à 51% de Renault et 49% d'Oyak, s'est établi comme un acteur majeur dans la réduction des coûts pour le groupe. Avec une capacité annuelle de 390.000 véhicules et un effectif de près de 6.300 personnes, l'usine est devenue le principal site de production du Clio pour le marché européen. Intégrée dans la nouvelle entité Horse dédiée aux motorisations thermiques, Bursa prévoit d'étendre sa portée à l'exportation, ciblant des marchés au-delà de l'Europe.

L'investissement à Bursa et l'adoption de technologies numériques sont d'autres étapes stratégiques pour atteindre ces objectifs de renforcement de compétitivité pour Renault.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *