1 mars 2024

Surveillance : votre smartphone vous écoute et ce n’est pas une blague

Comme pour les conditions générales, les annonceurs vous proposent des cookies, qui sont en quelque sorte des témoins de connexion. Ils comptent précisément sur le fait qu'un grand nombre d'utilisateurs ne prend pas la peine de les refuser : 35 % des utilisateurs âgés de 18 à 34 ans refusent les cookies, contre 40 % pour les plus de 35 ans. Par ailleurs, les annonceurs accèdent, lorsque vous n'êtes pas en navigation privée, à votre historique de navigation. Ces deux méthodes traditionnelles se basent sur l'analyse des sites que vous avez visités, de vos recherches effectuées et de vos interactions en ligne pour comprendre vos préférences et vos intérêts. Cette approche, bien connue, est moins intrusive que l'écoute active, mais demeure tout de même un puissant outil de ciblage publicitaire.

D'autre part, et sans grande surprise, les réseaux sociaux sont la meilleure source d'informations pour les annonceurs. Ces derniers rachètent vos données et analysent vos interactions, les publications que vous avez aimées, ainsi que les profils et entreprises que vous suivez. Autrement dit, les réseaux sociaux examinent vos données comportementales pour vous proposer du contenu ciblé. Près de 35 % des utilisateurs qui ont entre 15 et 25 ans ont fait un achat en ligne suite à une publicité sur Facebook, 44 % via Instagram, 18 % via Youtube et 8 % via Tiktok, preuve que les cookies et publicités en ligne ont prouvé leur efficacité. 

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *