1 mars 2024

VTC : forte hausse des prix en 2024

Mais qui dit meilleure rémunération des chauffeurs VTC dit également prix des courses plus élevé pour compenser la hausse. Car les plateformes ne veulent pas absorber cette augmentation de rémunération.

Les chauffeurs VTC seront mieux rémunérés

Les plateformes de VTC, après des négociations soutenues, ont conclu un accord majeur. Dès 2024, les chauffeurs bénéficieront d'une rémunération minimale de 9 euros par course et de 30 euros de l'heure. Cette revalorisation, saluée par les organisations de chauffeurs, représente une forte augmentation par rapport au tarif antérieur de 7,65 euros par trajet. L’accord inclut « une garantie de revenus horaires minimum de 30 euros, une garantie de revenu kilométrique de un euro au kilomètre ainsi qu'une augmentation du revenu minimum net par trajet »

Yves Weisselberger, président de la FFTPR (Fédération française du transport de personnes sur réservation), souligne cet accord comme une preuve de « la solidité du dialogue social sectoriel à la française dans le secteur des plateformes ». « Très loin des faux débats que certains tentent d'imposer sur un salariat que l'immense majorité des chauffeurs rejette, nous démontrons que les plateformes sont à l'écoute des priorités des chauffeurs », a-t-il expliqué dans le communiqué de presse.

Les prix des VTC vont augmenter en 2024

Pour les usagers, l'accord se traduit par un tarif minimum de 10,60 euros par course, montant minimum qui pourra atteindre 11,25 euros sur certaines plateformes en fonction de leur taux de commission. Cette hausse inclut également la commission des plateformes, variant entre 18 et 25%. Ce sont donc bien les clients qui vont payer la hausse de la rémunération.

Les syndicats des chauffeurs sont néanmoins unanimes sur le succès que représente ce nouvel accord entre les plateformes et les chauffeurs. Les garanties de rémunération, notamment, sont jugées « inédites » dans le secteur et permettent en effet aux chauffeurs d’avoir une meilleure visibilité sur leur rémunération et de mieux la gérer.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *