14 juin 2024

Consommation : comment choisir un objet reconditionné ?

La croissance de l’économie reconditionnée et d’occasion en France

Un changement de comportement d’achat vers le reconditionné et l’occasion

Selon le dernier baromètre Sofinscope réalisé par OpinionWay pour Sofinco, en 2023, 61% des Français ont décidé d’acquérir un bien d’occasion ou reconditionné. Parmi cette population, 39% ont préféré des produits reconditionnés, marquant une nette progression pour ce marché. De l’habillement à la téléphonie en passant par l’électrodomestique, de nombreux secteurs sont touchés par cette tendance. Ce choix d’achat est avant tout motivé par des raisons économiques, avec néanmoins une prise en compte de l’aspect écologique pour plus de la moitié des personnes interrogées.

Préférer l’achat en seconde main est d’autant plus important quand on sait que 80% de l’impact environnemental d’un smartphone est lié à sa production, comme l’indique l’Agence de transition écologique (Ademe). Cela permettra en outre de remettre en circulation des millions de téléphones actuellement non utilisés. Pourtant, des réticences persistent envers ce type d’achat.

Comment dépasser les freins à l’achat du reconditionné et de l’occasion

Le baromètre européen de Recommerce et Kantar, en 2024, met en évidence plusieurs freins à l’achat de produits de seconde main : la confiance envers le vendeur, l’origine de l’appareil, sa durabilité et sa sécurité. S’il existe toujours une certaine méfiance pour les produits d’occasion, il faut savoir que le reconditionnement implique de nombreux contrôles qualité. Ces produits sont remis à neuf, nettoyés, réparés et même remplacés si nécessaire par des professionnels, assurant ainsi un fonctionnement parfait malgré de possibles marques d’usure esthétique.

Pour s’assurer de faire un bon choix, plusieurs critères peuvent être vérifiés : l’origine du produit, le lieu de reconditionnement, la réputation du vendeur et les avis clients, ainsi que certains labels de qualité (Qualicert ou RecQ) peuvent être des garanties supplémentaires. Enfin, une vigilance accrue est nécessaire face à des offres trop séduisantes, la comparaison de prix sur différents sites peut être judicieuse pour éviter les arnaques.

Garanties et vigilance, des critères essentiels à l’achat reconditionné

Comme les produits neufs, ceux de seconde main vendus par des professionnels jouissent d’une garantie légale de conformité de deux ans, avec cependant une présomption de défaut de conformité d’un an seulement. Une lecture attentive des conditions de vente, des modalités de livraison et de retour, ainsi que des termes de la garantie proposée (gratuite, payante, sa durée, son étendue) permettra d’éviter de mauvaises surprises.

Enfin, lors d’un achat reconditionné, certaines vérifications peuvent être supplémentaires : vérifiez la garantie, le service après-vente du vendeur, et informez-vous des expériences d’autres clients pour évaluer la fiabilité du vendeur. Avec ces précautions, le reconditionné et l’occasion peuvent s’avérer être des choix économiques, écologiques et tout aussi fiables que les produits neufs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *