14 juin 2024

Contrefaçon : 1.200 agents opérationnels ont été formés pour les JO

Contrefaçon en France : quand le sport se transforme en terrain de jeu pour les contrefacteurs

En vue des Jeux Olympiques 2024, la France renforce sa lutte contre la contrefaçon. Avec l’arrivée de millions de visiteurs, les contrefaçons, notamment de produits dérivés sportifs, prolifèrent. Pourtant, la vigueur de l’Union des Fabricants (Unifab) et des autorités françaises ne tarit pas.

2024, une année sportive… et fertile en contrefaçons

En 2024, la Journée Mondiale Anti-Contrefaçon s’articule autour du thème du sport. L’ Union des Fabricants (Unifab), fervente défenseuse de la propriété intellectuelle, alerte sur l’accroissement des contrefaçons dans cette période propice. L’été à venir avec les jeux Olympiques à Paris, attirant environ 15 millions de visiteurs, verra également les contrefacteurs se multiplier. En effet, parmi les foules et le frémissement des grandes occasions, ces derniers trouvent un prétexte parfait pour inonder le marché de leurs produits illicites, souvent insoupçonnables pour un public international moins averti.

En 2023, le secteur des jeux, des jouets et des articles de sport a été le plus atteint par la contrefaçon. Pas moins de 8,6 millions de produits contrefaits ont été saisis aux frontières françaises, prouvant l’ampleur du phénomène.

Une lutte incessante et des actions concrètes contre la contrefaçon

Face à cet obstacle, l’Unifab et les autorités françaises ne baissent pas les bras. En collaboration avec le Comité International Olympique et la Direction Interministérielle des Jeux Olympiques et Paralympiques, plus de 1200 agents ont été formés pour contrer ce fléau. Ces actions de formation, réalisées aux quatre coins du pays, ont abouti à plusieurs opérations fructueuses. Par exemple, à La Courneuve, ce sont 280 000 faux produits qui ont été [saisis] et à Saint-Ouen, 11 boutiques ont été fermées.

L’Unifab révèle qu’entre 2022 et 2023, 45,5 millions d’annonces illégales ont été supprimées sur les plateformes d’e-commerce. Si l’ampleur du défi est colossale, les progrès sont indéniables. Néanmoins, le combat continue, spécialement en prévision des événements d’ampleur internationale, afin de préserver les consommateurs et l’économie du pays. Les adolescents, particulièrement vulnérables face aux contrefaçons, rappellent combien la sensibilisation reste une priorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *