14 juin 2024

Contrôle technique : 30% de voitures sans permis ne le passent pas

Les voitures sans permis échouent massivement au contrôle technique

Le contrôle technique est devenu un passage obligatoire pour toutes les voitures, y compris celles sans permis. Selon le premier bilan d’Autovision, un centre de contrôle technique, près d’un tiers de ces véhicules a échoué à l’inspection. Ce taux d’échec est particulièrement inquiétant, étant presque le double de celui des voitures légères et le triple de celui des motos. Dans ce contexte, Bernard Bourrier, PDG d’Autovision et Motovision, signale cette situation comme étant une catastrophe et soulève des interrogations sur la catégorie de véhicules sans permis. Maître Jean-Baptiste Le Dall, spécialiste du droit automobile, rappelle quant à lui, l’importance du contrôle technique pour éviter des sinistres non couverts par l’assurance.

Pourquoi un tel taux d’échec au contrôle technique ?

Selon Bernard Bourrier, la principale raison qui explique ce fort taux d’échec est le manque d’entretien de ces véhicules, principalement dû au coût élevé des pièces détachées. En effet, la production en petites séries des voitures sans permis entraîne un coût plus élevé pour leurs pièces de rechange. Par exemple, remplacer un pare-brise endommagé sur une voiture sans permis peut coûter jusqu’à 600 euros. Cette situation dissuade souvent les propriétaires d’effectuer les réparations nécessaires, malgré leur obligation de le faire.

Une popularité trompeuse

Malgré ces préoccupations, les voitures sans permis rencontrent un succès certain, notamment parmi les parents qui souhaitent offrir à leurs adolescents un mode de déplacement plus sûr que les deux-roues. Cependant, cette perception de sécurité peut se révéler trompeuse si le véhicule n’est pas correctement entretenu. Dans ce contexte, Bernard Bourrier insiste sur la nécessité d’informations de meilleure qualité à destination des propriétaires de voitures sans permis, qui doivent comprendre qu’ils sont soumis aux mêmes obligations que tous les autres automobilistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *