14 juin 2024

Énergie : Foxconn consomme trop, le Vietnam hausse le ton

Le Vietnam invite Foxconn à réduire sa consommation d’électricité

Un appel à la sobriété énergétique pour prévenir des pénuries

Le Vietnam, inquiet face à la récurrence possible de pénuries d’électricité comme celles subies en 2023, a sollicité Foxconn, le principal sous-traitant d’Apple, qu’il adopte une démarche de réduction volontaire de 30% de sa consommation d’énergie dans ses usines du nord du pays. Cette suggestion émane dans un contexte de crise d’énergie exacerbée par des températures estivales de plus en plus élevées. D’autres grandes entreprises de l’industrie seraient également visées par cet appel à la modération énergétique.

Les coupures d’électricité de 2023 au Vietnam ont causé des pertes équivalentes à 1,4 milliard de dollars, soit 0,3% de son PIB. La province de Bac Giang où Foxconn assemble les MacBook et iPad d’Apple a été remarquablement affectée. Fort de cette expérience, le gouvernement a décidé de prendre les devant avec ces nouvelles directives afin de rassurer les investisseurs sur sa capacité à gérer ces crises. Le Premier ministre Pham Minh Chinh a récemment promis que ces coupures d’électricité ne se reproduiraient plus et a, pour cela, différé les travaux de maintenance des centrales électriques à charbon pour répondre aux pics de demande lors des fortes chaleurs.

Un réalisme économique face aux géants industriels

Le Vietnam est conscient de l’importance des géants industriels comme Foxconn à son économie. Premier fabricant de produits électroniques en sous-traitance mondiale, Foxconn déploie six usines sur le territoire vietnamien et offre de l’emploi à plus de 60 000 locaux.

En tant que principale destination des délocalisations industrielles hors de Chine, le Vietnam est tenu d’assurer un climat d’investissement stable et des ressources énergétiques appropriées. Dans cette perspective, les autorités locales, dont la Bac Giang Power Company, mènent une politique coordonnée d’efficacité énergétique pour anticiper d’éventuelles pénuries futures. Cette année, l’anticipation de conditions météorologiques plus clémentes, ainsi que l’augmentation des importations de charbon, devraient contribuer à stabiliser la situation énergétique du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *