14 juin 2024

Nucléaire : trop d’électricité, EDF arrête un réacteur

EDF confronté à la gestion de baisse de demande d’électricité

En 2024, l’entreprise EDF a déjà dû arrêter à trois reprises l’un des deux réacteurs de sa centrale nucléaire de Golfech. Cela est dû à une faible demande en électricité. Ses arrêts ont eu lieu précédemment en avril et dans le mois de mai, et ont quant eux duré environ un jour.

Une adaptation nécessaire à la fluctuation de la demande

Récemment, l’unité de production n°2 de la centrale de Golfech a dû être mise à l’arrêt. Cette action d’EDF a pour but d’adapter la production d’électricité à la demande du marché. Par contre, l’unité de production n°1 poursuit sa production habituelle. Ces ajustements sont la preuve des défis que rencontre l’entreprise pour maintenir l’équilibre entre la production et la demande d’électricité.

L’une des conséquences de la faible demande est la chute des prix de vente de l’électricité, poussant alors EDF à réduire momentanément sa production pour éviter une offre excessive sur le marché. La stratégie adoptée permet à EDF de mieux gérer ses ressources et de maintenir une certaine rentabilité, même lorsque la consommation énergétique est basse.

Des arrêts mis à profit pour des opérations de maintenance

Pendant ces arrêts provisoires, l’entreprise en profite pour effectuer des travaux de maintenance essentiels à la sécurité et à l’efficacité de ses installations. Le responsable communication du centre nucléaire de production d’électricité de Golfech déclare à ce sujet : « Cet arrêt de courte durée sera mis à profit pour procéder à une opération de maintenance sur un circuit de l’alternateur, situé en salle des machines dans la partie non nucléaire des installations ».

Les habitants à proximité de la centrale connaissent désormais ce processus qui se distingue par l’absence de nuage de vapeur d’eau émanant de l’un des deux tours de refroidissement. Pour rassurer ces riverains, EDF maintient une communication transparente en expliquant notamment les raisons de ces arrêts et les actions mises en place pour assurer la continuité de l’approvisionnement en électricité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *