14 avril 2024

Agriculture : Une nouvelle jacquerie ?



La souveraineté économique et la paix: Deux visages d’une même pièce

Les besoins simples, et pourtant si essentiels, de notre société, sont le reflet de la complexity dans la simplicité. Deux mots peuvent résumer ce besoin : paix et nourriture. Je vais ici aborder ces deux aspects qui couvrent l’intégralité de nos besoins collectifs, et comment les atteindre.

La souveraineté, premier pilier de la paix et de la prospérité

Notre souveraineté est à la fois notre bouclier et notre épée. Elle nous permet de dicter nos propres lois, de les mettre en œuvre, et surtout de décider entre la guerre et la paix. C’est nous qui devons être aux commandes de ces décisions, sans dépendre de l’Europe ou de l’OTAN, que ce soit pour maintenir la paix ou pour remplir nos « gamelles ».

On ne peut ignorer les appels du ventre; et pour nourrir les nôtres, la maîtrise des frontières est indispensable. Un exemple évident est la contradiction inhérente à la vente de pommes chiliennes dans un supermarché Aldi de Normandie, alors que des pommes normandes pourraient tout aussi bien y prend place. C’est pour éviter de telles aberrations qu’une politique de frontières intelligentes peut aider à protéger nos producteurs.

L’indépendance économique, second pilier de nos besoins collectifs

Pour contrôler notre propre destin et être en mesure de remplir les « gamelles », la liberté économique est essentielle. Liberté de taxer ou détaxer, liberté de battre notre propre monnaie, liberté de fixer nos propres taux d’intérêt – tous ces éléments composent le tableau de notre autonomie économique.

Le soutien de nos producteurs agricoles locaux est crucial dans ce combat. Ils représentent la frontière qui nous protège contre les ambitions des multinationales de l’agro-business, visant à nous imposer un régime alimentaire de synthèse, fabriqué en laboratoire ou en usine. Leur projet, vrai cauchemar dystopique, est visible dans une vidéo du [Forum de Davos](https://t.co/6MmxuKm3rr). Nous devons à tout prix éviter un tel avenir, pour le bien de notre population et de sa liberté.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *