1 mars 2024

Inflation alimentaire : près d’un Français sur six ne mange pas à sa faim

* [Facebook](#)
* [Twitter](#)
* [LinkedIn](#)
* [WhatsApp](#)
* [Telegram](#)
* [Plus](#)

La plus récente étude de l’association France Rurale nous expose une réalité alarmante : une escalade impressionnante, soit de +12% en 2023, des prix des aliments sains. Des éléments basiques de notre alimentation, comme les carottes, le maquereau, le lait demi-écrémé, l’huile d’olive et le riz, qui avaient précédemment résisté à l’inflation alimentaire en 2022, ont connu des augmentations de prix de 20.4% à 40.6%. Selon les chiffres de l’association, **un panier alimentaire de base pour une famille reviendrait désormais à 539 euros par mois, et jusqu’à 1300 euros pour un panier respectant les directives du Plan National Nutrition Santé (PNNS).**

En 2023, le coût des produits sucrés, gras et laitiers a également marqué une inflation remarquable, frôlant les 18%. En Outre-mer, la situation est encore plus critique, avec des prix doublant ceux de la métropole. **Le rapport indique qu’en métropole, environ [un Français sur six](https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&ved=2ahUKEwjU-L3j5vODAxVaTKQEHUaoCXUQFnoECBEQAQ&url=https%3A%2F%2Fwww.liberation.fr%2Fenvironnement%2Falimentation%2Fprecarite-alimentaire-16-des-francais-ne-mangent-pas-a-leur-faim-selon-un-rapport-du-credoc-20230517_QOP7NVEZRNESDFDUB25FIYJ2LA%2F&usg=AOvVaw2jf6rJBh8UlpC61t3GQX3a&opi=89978449) aurait du mal à se nourrir adéquatement aujourd’hui.**

Quelles sont les solutions proposées par France Rurale ?
———————————————————–

Loin de rester inactive face à cette situation, l’association France Rurale appelle à une intervention urgente des autorités. Elle recommande notamment l’introduction d’un _plan d’alimentation_, qui inclurait la **mise en place d’une allocation mensuelle destinée aux personnes vivant sous le seuil de pauvreté et ciblant spécifiquement l’achat de produits sains.** Il s’agit d’une mesure qui toucherait plus de 9 millions de personnes.

En même temps, France Rurale sollicite le gouvernement pour instaurer un _Bouclier Qualité Prix._ Son objectif : protéger à la fois la santé et le budget des Français. Derrière cette proposition se cache un souhait de lutter contre la [shrinkflation,](https://www.economiematin.fr/alimentation-industriel-shrinkflation-arrete) une stratégie adoptée par plusieurs industriels et distributeurs, qui consiste à augmenter ou maintenir les prix tout en réduisant les quantités. Le Bouclier Qualité Prix viserait à plafonner le coût d’une cinquantaine de produits bons pour la santé, comme les carottes, les huiles, les sardines, etc. Cette mesure est déjà en vigueur en Outre-mer et il serait donc possible de l’implanter en métropole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *