14 avril 2024

Chariots mystère : ne tombez pas dans le piège marketing


Le phénomène croissant des chariots mystère, un attrait économique et ludique avec un revers

Le commerce d’articles perdus ou invendus a toujours eu sa place dans notre économie. Tout a commencé en 1970 avec Doyle Owens, qui a ouvert le premier magasin vendant le contenu des bagages perdus aux États-Unis. Il a par la suite signé un accord unique avec les compagnies aériennes américaines pour devenir l’unique vendeur de bagages perdus du pays à travers son entreprise,[Unclaimed Baggage](https://www.unclaimedbaggage.com/pages/our-history). L’essor du commerce électronique a fait exploser le nombre de colis perdus, créant ainsi une nouvelle source d’approvisionnement en produits à vendre.

Adoption du concept des  »chariots mystère » par les supermarchés français

Depuis octobre 2023, plus d’une quarantaine de magasins Auchan en France proposent à leurs clients des « chariots mystère ». Il s’agit de chariots remplis de produits emballés de manière à ce que le contenu ne soit pas visible, promettant un excellent rapport qualité-prix avec une économie moyenne de 60%. Carrefour est également entré dans la danse, suivant la tendance des pochettes surprises pour adultes en offrant ces chariots mystères.

Ces chariots, tout comme les colis, sont en réalité une version pour adultes des pochettes surprises que nous avons tous appréciées dans notre enfance. Ils offrent des prix plus bas, des économies et un soupçon de nostalgie, mélange séduisant de marketing qui semble plaire aux consommateurs.

Les chariots mystère : une véritable économie ou un piège commercial ?

Il est certes possible de faire des économies avec ces chariots mystère, mais la question de leur rentabilité se pose. Le concept même de ces chariots comporte un piège : l’inconnu. Il n’est pas rare de trouver un produit totalement inutile pour l’acheteur. Que faire, par exemple, de couches de bébé quand on n’a pas d’enfant ? Ou d’un produit pour moquette quand on a que du carrelage ? Le produit peut bien sûr être offert ou donné à une oeuvre caritative, mais son coût représente une perte nette pour le client.

Ces chariots mystères contiennent presque certainement des produits non nécessaires aux acheteurs. Malgré les réductions offertes, ces produits représentent une perte d’argent pour les consommateurs dont [le budget est de plus en plus serré](https://www.economiematin.fr/linflation-alimentaire-prix-hausse-2021-2023-consommation) et qui cherchent sans cesse à économiser, même dans des domaines aussi essentiels que les [produits d’hygiène](https://www.economiematin.fr/inflation-precarite-hygienique-francais-2024).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *