19 avril 2024

Consommation : les Galeries Lafayette vont-elles disparaître ?




L’avenir de Galeries Lafayette en jeu : verdict attendu du tribunal de commerce de Bordeaux

L’avenir de Galeries Lafayette en jeu : verdict attendu du tribunal de commerce de Bordeaux

L’instance judiciaire bordelaise a entre ses mains le sort de 26 magasins de l’enseigne Galeries Lafayette. En jeu : la solvabilité de ces établissements et l’emploi de près de 1 000 salariés. L’homme d’affaires Michel Ohayon, qui a proposé un plan de sauvegarde, se retrouve de nouveau sous les projecteurs suivant les difficultés rencontrées par d’autres marques sous son contrôle, comme [Camaïeu ou Go Sport](https://www.economiematin.fr/news-gosport-rallye-vente-fib-michel-ohayon-camaieu).

Les Galeries Lafayette face à la tourmente financière

Lourdement endettés, un grand nombre de magasins Galeries Lafayette cherchent à survivre face aux augmentations considérables des loyers (+ 40% depuis 2018) et la nécessité de rénover leurs locaux. Les inquiétudes sont d’autant plus vives que le plan de sauvetage présenté a été réfuté par le comité social et économique des magasins. Ils prévoient une réduction massive des dettes et espèrent relancer l’activité, mais ces propositions ne convainquent pas. Les employés, principalement des femmes, ainsi que les syndicats craignent un avenir aussi sombre que celui rencontré par d’autres enseignes dirigées par Michel Ohayon.

Les prévisions de hausse du chiffre d’affaires de « + 11 % dès 2024 » semblent irréalistes aux yeux de Stéphane Kadri, l’avocat des employés, notamment dans le contexte de baisse du pouvoir d’achat des Français. Les collectivités locales, pour qui les Galeries Lafayette sont un point d’attraction majeur de leurs centres-villes, partagent ces inquiétudes et espèrent que ce plan de sauvegarde n’entraînera pas la fermeture des magasins.

Impacts locaux du déclin possible des Galeries Lafayette

Outre les employés, les collectivités locales sont touchées de plein fouet par cette crise financière. Les Galeries Lafayette sont considérées comme le cœur battant de l’attraction commerciale des centres-villes. Clémence Brandolin-Robert, adjointe au maire d’Agen, souligne l’importance stratégique de ces commerces pour le rayonnement commercial et foncier de leur commune. Une fermeture des Galeries aurait inévitablement un impact sur l’équilibre urbain, mettant en péril la dynamique commerciale des villes concernées.

Le verdict du tribunal de commerce de Bordeaux, attendu le 22 février, est donc d’une importance capitale. Il pourrait sceller le futur des 26 magasins Galeries Lafayette concernés, mais également le sort de Michel Ohayon, cet homme d’affaires bordelais qui connaît actuellement une série de revers avec d’autres marques sous sa houlette, telles que [Camaïeu ou Go Sport](https://www.economiematin.fr/news-gosport-rallye-vente-fib-michel-ohayon-camaieu).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *