14 avril 2024

Concurrence : 500 millions d’euros d’amende pour Apple ?

* [Facebook](#)
* [Twitter](#)
* [LinkedIn](#)
* [WhatsApp](#)
* [Telegram](#)
* [Plus](#)

C’est un grand tournant dans le paysage du streaming musical qui se profile. En 2019, une plainte a été déposée par Spotify, leader suédois de la musique en flux continu, contre la firme technologique Apple. L’accusation ? **Une manipulation illicite de l’App Store d’Apple (le magasin d’application pour iOS) pour promouvoir son propre service de streaming, Apple Music**, au détriment d’autres concurrents, notamment Spotify.

Outre la favorisation relative d’Apple Music, Spotify allègue qu’Apple aurait rendu l’abonnement à des services concurrents plus coûteux pour les utilisateurs à travers une commission de 30% sur les ventes effectuées via l’App Store.

La question du livestreaming sous la loupe

Le déclenchement d’une [investigation approfondie](https://www.economiematin.fr/apple-samsung-ventes-smartphones-classement-modele-monde-top5) par la Commission Européenne suite à la plainte de Spotify témoigne du sérieux de cette affaire. Les investigations ont suggéré **qu’Apple pourrait bel et bien créer un environnement qui favorise injustement Apple Music et restreint le choix des consommateurs européens**. L’obstacle majeur mis en lumière est l’obligation pour les services de streaming d’adopter le système de paiement de l’App Store, en plus des commissions élevées.

D’après le [Financial Times](https://www.ft.com/content/1e677a7e-9494-4f5b-a724-9e58ef26b34f), Apple serait sur le point d’être sanctionné à hauteur du montant record de 500 millions d’euros par la Commission européenne pour ses pratiques jugées anti-concurrentielles. Cette sanction serait une première de la part de la Commission européenne concernant un service de streaming. Toujours selon le Financial Times, l’amende est une question de « quand » plutôt que de « si ».

Changement de paradigme à la suite de l’amende record ?

Il faut noter que ce développement pourrait avoir des implications profondes pour le secteur. D’une part, **c’est une démonstration de la volonté de l’Europe de réguler avec rigueur les grandes plateformes numériques afin de protéger l’équité du marché**. D’autre part, cela met en exergue les challenges auxquels font face les entreprises tech qui sont confrontées à un terrain réglementaire complexe et fragmenté.

La première conséquence concerne Apple : selon le Financial Times, la future décision de la [Commission européenne](https://www.economiematin.fr/concurrence-apple-bruxelles-bras-de-fer) « _imposera une interdiction sur la pratique consistant à empêcher les services de streaming de surpasser Apple Music en proposant des alternatives moins chères hors de son App Store_ ». Cela pourrait donc constituer un sérieux revers pour Apple et son modèle d’affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *