1 mars 2024

Inflation et consommation en 2024 : les perspectives de Michel-Edouard Leclerc

L'inflation alimentaire reste une préoccupation majeure en France. Michel-Edouard Leclerc prédit sur Sud Radio une hausse « sans doute de 4 à 5% » pour 2024, faisant écho à une augmentation globale de « 21% » sur deux ans​​. Cette situation affecte directement le pouvoir d'achat des ménages. En réponse, les centres E. Leclerc ont adopté des stratégies pour atténuer cet impact, comme l'explique Leclerc : « On a pris une position de prix vraiment de leader, de moins cher… »​​. Ces mesures comprennent le développement de marques distributeurs et le maintien de prix bas, attirant de nouveaux clients.

Face à ces défis, Leclerc a mis en œuvre des tactiques pour rester compétitif. Le groupe a connu une croissance significative, avec une hausse de 10% du chiffre d'affaires en 2023. Leclerc attribue ce succès à l'anticipation de la période inflationniste et à l'adoption d'une politique de prix agressive, qui a séduit 1,8 million de nouveaux consommateurs en un an et demi​​.

Titres-restaurants : une solution contre l'inflation ?

Le Black Friday, malgré les critiques, demeure un événement commercial crucial. Michel-Edouard Leclerc le décrit comme une « grosse opération de promos », tout en exprimant ses réserves sur son utilité pour le consommateur : « Je ne crois pas que c'est utile »​​. Néanmoins, il reconnaît que participer à cet événement est essentiel pour générer des ventes, malgré une certaine réticence.

La question de l'utilisation des titres-restaurants dans les supermarchés, prolongée pour 2024, a suscité un débat. Michel-Edouard Leclerc soutient cette initiative, la considérant comme un moyen efficace de soutenir les consommateurs face à l'inflation. Il affirme : « Faisons-en des tickets repas »​​. Cette approche, qui favorise l'utilisation domestique des titres-restaurants, vise à aider les ménages à gérer leurs dépenses alimentaires dans un contexte économique difficile.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *